narration

narration

narration [ narasjɔ̃ ] n. f.
• 1190; lat. narratio
1Exposé écrit et détaillé d'une suite de faits, dans une forme littéraire. récit; exposé, relation. Les récits de famille « se gravent plus fortement dans la mémoire que les narrations écrites » (Vigny). « Une narration [...] sèche, abstraite dans son élégance » (Sainte-Beuve). Gramm. Infinitif de narration. Présent de narration (ex. Il se marie en 1970 et divorce en 1985).
2(1680) Rhét. Partie du discours qui suit la proposition et précède la confirmation.
3(1862) Exercice scolaire qui consiste à développer, de manière vivante et pittoresque, un sujet donné. rédaction.

narration nom féminin (latin narratio, -onis) Action de raconter, d'exposer une suite d'événements sous une forme littéraire : La narration de ces incidents passionna le débat. Exercice scolaire consistant à développer par écrit un récit, à décrire une situation, etc. ● narration (expressions) nom féminin (latin narratio, -onis) Infinitif de narration, infinitif employé dans les récits littéraires avec la valeur d'un indicatif (par exemple Et grenouilles de sauter). Présent de narration, synonyme de présent historique. ● narration (synonymes) nom féminin (latin narratio, -onis) Présent de narration
Synonymes :
- présent historique

narration
n. f.
d1./d Récit ou relation d'un fait, d'un événement.
d2./d Exercice scolaire qui consiste à imaginer un récit sur un sujet donné et à le développer par écrit.

⇒NARRATION, subst. fém.
A. — Relation détaillée, écrite ou orale (d'un fait, d'un événement). Synon. compte rendu, exposé (vieilli), récit. Narration claire, précise; narration d'une aventure, d'une entrevue; le fil d'une narration; interrompre sa narration. Au fait! au fait! s'écria M. Pirard, presque hors de lui. Sans être le moins du monde intimidé, Julien reprit sa narration (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p.183). Des faits divers horrifiants, dont la narration et les instantanés remplissaient plusieurs colonnes (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p.703):
♦ ... nous avons laissé, sans l'interrompre, le père Jacques nous raconter grossièrement ce qu'il sait du crime de la chambre jaune. Nous avons reproduit les termes mêmes dont il s'est servi; nous avons fait seulement grâce au lecteur des lamentations continuelles dont il émaillait sa narration.
G. LEROUX, Myst. ch. jaune, 1907, p.6.
B.En partic.
1. a) Récit développé dans une oeuvre littéraire; exposé détaillé de la suite de faits et d'actions constituant l'intrigue (d'une oeuvre littéraire). Art de la narration. La narration de la Bible est rapide, sans digression, sans discours (CHATEAUBR., Génie, t. 1, 1803, p.550). J'ai à faire une narration; or le récit est une chose qui m'est très fastidieuse. Il faut que je mette mon héroïne dans un bal (FLAUB., Corresp., 1852, p.405). Il faut dissocier et écarter les éléments qui sont aussi ceux de la prose: narration, drame, didactisme, éloquence, images, raisonnement, etc. (BREMON, Poés. pure, 1926, p.62).
LING. Infinitif de narration. Présent de narration.
b) RHÉT. ,,Partie du discours où l'orateur raconte, expose, développe le fait`` (Ac. 1935). Cicéron, Démosthène excellent dans la narration (Ac.).
2. Narration (française). Exercice scolaire qui consiste à développer par écrit un sujet donné; récit rédigé dans le cadre de cet exercice. Synon. composition française, rédaction. On a donné, au collège où est son fils Léon, une narration française dont le sujet est la mort d'un personnage dont je ne sais pas le nom (GONCOURT, Journal, 1882, p.145). Tout petit, au collège, dans tes narrations, tu faisais déjà des phrases (RENARD, Journal, 1901, p.685). J'ai été un cancre: sauf en narration française et en histoire (MARTIN DU G., Souv. autobiogr., 1955, p.XLIII). V. cambuse ex. 2.
REM. Narratologie, subst. fém. Discipline sémiotique ayant pour objet l'étude scientifique des structures du récit. Partie de l'exploitation un peu hâtive de la «morphologie» de Propp, la réflexion sur la narrativité a donné lieu tantôt à des projets de discipline autonome, la «narratologie» par exemple, tantôt à des constructions rapides de «grammaires» ou de «logiques» narratives (A.-J. GREIMAS, Les Acquis et les projets ds J. COURTÉS, Introd. à la sémiotique narrative et discursive, Paris, Hachette, 1976, p.5).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 «récit» (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, p.168); 2. 1680 «partie d'un plaidoyer où l'on raconte les faits de la cause» (RICH.); 3. av. 1867 «exercice scolaire, consistant à développer un sujet donné» (BAUDELAIRE, Art romant., section XII, éd. H. Lemaître, p.867). Empr. au lat. narratio «action de raconter, récit». Fréq. abs. littér.:274. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 697, b) 420; XXe s.: a) 325, b) 148.

narration [naʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1190; lat. narratio, du supin de narrare. → Narrer.
1 Exposé détaillé d'une suite de faits, dans une forme littéraire. Récit; exposé, exposition, relation. || « Les récits de famille (…) se gravent (cit. 14). plus fortement dans la mémoire que les narrations écrites » (Vigny). || Abréger, couper une narration (→ Comme, cit. 4). || Faire une longue narration d'un événement. Narrer. || Narration claire, précise, sèche (→ Maigre, cit. 15).Gramm. || Infinitif (cit. 3) de narration. || Présent de narration, ou historique.
1 (…) il n'est rien (de) si contraire à mon style qu'une narration étendue (…)
Montaigne, Essais, I, XXI.
2 Je n'ai point fait de narration de la mort de Polyeucte, parce que je n'avais personne pour la faire ni pour l'écouter (…) j'ai mieux aimé la faire connaître par un saint emportement de Pauline, que cette mort a convertie que par un récit qui n'eût point eu de grâce dans une bouche indigne de le prononcer.
Corneille, Examen de Polyeucte.
3 Je reprends le fil de ma narration.
Retz, Mémoires, II, p. 565.
3.1 Nous regardons la narration, réalisme compris, comme on regardait la peinture, réalisme compris, en 1850 : l'illusionnisme y va de soi. Tout spectacle peut devenir en peinture ce qu'il devient dans un miroir, toute succession d'événements peut devenir, en littérature, le développement de son résumé.
Malraux, l'Homme précaire et la Littérature, p. 146.
2 (1680). Rhét. Partie du discours qui suit la proposition et précède la confirmation. || Argument d'une narration.
3 (1862). Exercice scolaire, qui consiste à développer, de manière vivante et pittoresque, un sujet donné. Rédaction. || Composition, prix de narration.
4 La mort du duc de Berry est encore un modèle étrange de narration, véritable exercice de collège, composition d'enfant qui veut gagner le prix, style de concours.
Baudelaire, l'Art romantique, XXVI.
4 Vieilli. Récit fait oralement. || Interrompre sa narration.
5 Vous me direz : Pourquoi cette narration ?
C'est pour vous rendre instruit de ma précaution.
Molière, l'École des femmes, I, 1.
5 Didact. Discours (oral ou écrit) caractérisé par la clôture et par la temporalité du signifié (opposé à description).
Spécialt. Activité de l'énonciateur qui produit un tel discours. || La narration et le narré.
COMP. V. Narratologie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • narration — Narration. subst. fem. v. Narré, recit. Belle narration. narration simple, naive, sans ornement. narration pompeuse, magnifique, eloquente. narration historique. narration oratoire. narration poëtique. le fil de la narration. la narration est la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • narration — et recit, Narratio. Une narration partie et divisée par personnages, où un chacun parle son tour, Narratio distincta personis, et interpuncta sermonibus. Narration coupée, Praecisa narratio. Narration qui n a rien de superflu, Pressa narratio …   Thresor de la langue françoyse

  • narration — ar*ra tion, n. [L. narratio: cf. F. narration.] 1. The act of telling or relating the particulars of an event; a recital of certain events, usually in chronological order; rehearsal. [1913 Webster] 2. That which is related; the relation in words… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • narration — nar‧ra‧tion [nəˈreɪʆn ǁ næ , nə ] also nar‧ra‧tive [ˈnærətɪv] noun [countable] ACCOUNTING a note explaining the reason for an entry in an account * * * narration UK US /nəˈreɪʃən/ US  /næˈreɪʃən/ noun [C] (also narrative) ACC …   Financial and business terms

  • Narration — (lat.), Erzählung; narrativ, erzählend; narrabel, erzählbar …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • narration — I noun account, chronicle, delineation, depiction, depictment, description, descriptive account, discourse, disquisition, expositio, exposition, iteration, narratio, narrative, portrayal, recapitulation, recital, recitation, recountal, recounting …   Law dictionary

  • Narration — (latin), fortælling …   Danske encyklopædi

  • narration — (n.) early 15c., from O.Fr. narracion account, statement, a relating, recounting, narrating, narrative tale, and directly from L. narrationem (nom. narratio) a relating, narrative, noun of action from pp. stem of narrare to tell, relate, recount …   Etymology dictionary

  • narration — [n] description, reading account, anecdote, explanation, narrative, recital, recountal, recounting, rehearsal, relation, report, story, storytelling, tale, telling, voiceover*, yarn*; concepts 55,72,282 Ant. concealment, suppression …   New thesaurus

  • narration — [na rā′shən, nərā′shən] n. [ME narracion < OFr < L narratio] 1. the act or process of narrating; the telling of a story or of happenings 2. a story or account; narrative 3. writing or speaking that narrates, as history, biography, or… …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”